Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Actualités

Retour
Dorine Maitre - Educatrice spécialisée

Dorine Maitre - Educatrice spécialisée

Peux-tu définir ta profession en trois mots ? 
Patience - Non-jugement - Ouverture

Que voulais tu faire comme métier étant enfant ?  
Astronaute pour découvrir ce que personne ne connait.

Qu’est-ce qui t’a donné envie de t’engager auprès des enfants atteints de TSA ? 
Je pense que cette envie est venue au fur et à mesure de mes cours sur l’autisme, des articles que je lisais dessus ou des reportages/films à ce sujet. J’ai trouvé l’autisme très intéressant et j’aimerais essayer de comprendre par moi-même leur fonctionnement qui m’intéresse beaucoup, travailler auprès d’enfants atteints de TSA me permettrait de mieux comprendre leur monde, leurs ressentis et d’entrer un peu dans ce monde qui me parait si beau.

Quel(s) jeu(x) apprécies-tu particulièrement ? 
Je joue souvent aux «jeux d’apéros» où les parties sont courtes mais amusantes à plusieurs. Je n’aime pas bien les jeux de rapidité mais plus les jeux de réflexion.  

Qu'est ce qui te donne envie de te lever le matin ? 
Retrouver les personnes qui partagent mon quotidien.  

Tu préfères chanter tout ce que tu dis ou danser dès que tu te lèves ? 
Hum… surement danser dès que je me lève ou prendre de très bons cours de chant pour éviter une pluie incessante. En plus, danser met le corps de bonne humeur ?.

Quel était ton conte préféré étant petit ? 
J’ai été fasciné par le livre d’Helen Keller pour enfant qu’une conteuse avait lu à la bibliothèque dans mon enfance. J’avais été fascinée par son histoire et c’est le premier livre dont je me souvienne vraiment. C’est probablement un peu grâce à cette histoire que je suis aujourd’hui éducatrice spécialisée. 
Un conte plus enfantin qui m’avait beaucoup plu était curious Georges, un petit singe américain (où j’ai passé mon enfance) qui découvre le monde autour de lui et fait souvent quelques bêtises.  

Quel est le meilleur conseil que l'on t’ait donné dans ton métier ? 
Il y a deux conseils auxquels je pense très régulièrement dans mon métier et qui guident ma pratique :
«N’essaie pas d’être une éducatrice qui n’est pas toi, sois toi-même». «Ne regrette pas, tu as agis en fonction de ce que tu pensais être la meilleure solution en fonction de ce que tu connaissais de la situation à cet instant T». Parfois il m’arrive de regretter de n’avoir pas fait quelque chose ou de l’avoir mal fait. Mais je me souviens ensuite que j’avais agi d’une façon que je pensais être la meilleure en fonction de ce qui était à ma disposition. 

0 commentaire(s)
Aucun commentaire pour le moment.
Consultez également
Rencontres au Salon des Solidarités 2016

Rencontres au Salon des Solidarités 2016

Du 19 au 21 mai 2016 a eu lieu le 6e salon des Solidarités, organisé par les collectifs ASAH et...

28 mai 2016
Enquête sur les prises en charge des personnes avec autisme

Enquête sur les prises en charge des personnes avec autisme

Afin d'établir un état des lieux des prises en charge des personnes avec autisme dans les pays...

16 mars 2016
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus