Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark
<
>

Les TSA

Qu'est-ce que l'autisme ?

L'OMS le décrit comme "un trouble envahissant du développement (TED), caractérisé par un développement anormal ou déficient, manifesté avant l’âge de trois ans avec une perturbation caractéristique du fonctionnement dans chacun des trois domaines suivants :

  • interactions sociales réciproques,

  • communication,

  • comportements au caractère restreint et répétitif".

Les TED ont plus récemment été appelés Troubles du Spectre Autistique (TSA).

Ce trouble neurodéveloppemental touche 4 garçons pour 1 fille, et concerne 1 enfant sur 100, soit 1% de la population ; les USA et le Canada parlent même de 1 sur 68.

Quels sont les symptômes ?

D'après les classifications CIM-10 (Classification Internationale des Maladies) et DSM-IV (Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders), les personnes atteintes de TSA présentent une triade de symptômes :

  • une altération des capacités de communication

  • une altération des interactions sociales

  • un aspect restreint répétitif et stéréotypé des comportements, des intérêts, des activités

Ces comportements sont toujours associés à un dysfonctionnement de la modulation sensorielle, venant parasiter la perception du monde. La personne TSA reçoit donc un afflux d'informations non filtrées ou à l'inverse ne perçoit pas certains stimuli. Cela l'empêche d'interagir de façon adaptée avec autrui et de comprendre ce monde qui l'entoure. [+]

D'autre part, il est fréquent d'observer une motricité ralentie, l'enfant est figé, inerte, surnommé "petit Buddha", ou à l'inverse une agitation motrice permanente, l'enfant est tout le temps en mouvement.

Des troubles intestinaux (diarrhées, constipation, maux de ventre) sont en général observés, ainsi que des troubles du sommeil.

Enfin, l'épilepsie est souvent associée aux troubles autistiques.

Quelles en sont les causes ?

Si les mères ont d'abord été accusées d'être à l'origine des troubles autistiques de leur enfant, surnommées "mères réfrigérateurs" par Bruno Bettelheim, petit à petit, il a clairement été établi qu'elles n'étaient en rien responsables. Mais alors d'où vient l'autisme ?

Actuellement, trois approches expliquant l'apparition des TSA dominent :

L'approche génétique

Les chercheurs ont mis en évidence plus de 200 gènes (comme le gène SHANK3) impliqués dans l'autisme.

Cette prédisposition génétique implique que "dans une fratrie où il existe déjà un enfant atteint, on estime que le risque de développer un autisme pour un nouvel enfant serait de 4 % si l’enfant déjà atteint est un garçon, de 7 % si c’est une fille" (INSERM).

L'approche neurobiologique

Un dysfonctionnement du système nerveux central est démontré avec différentes manifestations observées : un excès de synapses, des anomalies mitochondriales, une hypertension artérielle (pré-éclampsie), des perturbations du cervelet et de l'amygdale, une difficulté d'assimilation du neurotransmetteur GABA, un pli moins profond dans l'aire de Broca.

L'approche environnementale

Diverses causes sont prouvées comme les agents toxiques et les facteurs périnataux (prématurité, souffrance foetale). D'autres sont possibles comme les pesticides, le traitement prénatal aux antidépresseurs ou les toxines présentes dans l'alimentation. Enfin, certaines évoquées sont réfutées comme les vaccins (mercure, thimoseral), l'attitude parentale ou la dépression maternelle. 

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. En savoir plus